Et on finit avec ce superbe morceau mélancolique signé Monolithe Noir!